Les Comptes Rendus

La solitude, une histoire de liens ?

Si nous sommes capables de nommer, de reconnaître, d’assumer la solitude et nous y confronter avec détermination, alors nous la vivons mieux et nous ne nous laissons plus emporter par la douleur qu’elle inflige, cette douleur qui désarrime, décourage, désincarne.

Il s’agirait donc de modifier notre système de représentation pour promouvoir non seulement une autre capacité à créer un lien véritable à l’autre mais aussi au vivant tout entier, être réel soi-même et ne plus subir les assauts de l’angoisse de l’isolement, se retrouver en tant qu’être désirant, ne plus céder aux tentations de jouer un rôle, ne plus s’isoler d’avantage.

Ne faudrait-il pas aussi inverser certains processus et revenir à la source de l’être pour être ? Devenir soi-même dans le monde ?

Revenir au repas

Tagged ,